logo hdc4

moustiqueDepuis, plusieurs mois certains copropriétaires se plaignent de la présence importante de moustiques sur la Copropriété en subissant de nombreuses piqures.


De plus cette année, au Hameau du Château pour la première fois sur la commune, la présence du moustique tigre aggrave cette situation, car il est particulièrement nuisible piquant particulièrement le jour. Il est vecteur potentiel de maladies (la dengue, le chikungunya ou le zika…).


La commune de Sassenage a adhéré à l’EIDRA (Entente Interdépartementale Rhône-Alpes pour la Démoustication) est finance à ce titre des actions de prévention contre le moustique tigre afin de limiter sa prolifération.


Une campagne de sensibilisation des bons gestes à tenir pour limiter la prolifération du moustique tigre se déroule chaque année sur notre copropriété.
Cette opération est gratuite et est réalisée par des agents de l’EID (Entente Interdépartementale pour la démoustication).

C’est sur notre terrain que tout commence. Le moustique tigre se développe dans l’eau même dans les plus petites quantités. Toute eau calme doit être surveillée, vidée ou renouvelée.

C’est en adoptant quelques gestes simples pour lui bloquer l’accès à l’eau que nous empêcherons son développement.

Chacun peut agir en éliminant les lieux de repos et ponte des moustiques.

Pour limiter les lieux de repos des moustiques adultes, il faut :

  • Débroussailler, tailler les herbes hautes et les haies, élaguer les arbres,
  • Ramasser les fruits tombés et les débris végétaux,
  • Réduire les sources d’humidité ,
  • Entretenir votre jardin.

Pour détruire les larves et éviter la prolifération, il faut :

  • Eliminer les endroits où l’eau peut stagner
  • jeter les encombrants ;
  • ne pas socker des déchets verts.

Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine et, si possible, mettre du sable dans les soucoupes des pots de fleurs, voire même les supprimer.

Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées et nettoyer régulièrement : gouttières, regards, caniveaux et drainages. Couvrir les réservoirs d’eau, ainsi que les regards des descentes d'eaux pluviales avec un voile moustiquaire.

L’implication de tous dans la lutte contre cette espèce est primordiale !

 

Imprimer